Josiane Lange

Candidate à la maîtrise en criminologie, option mémoire
École de criminologie, Université de Montréal

Mon projet porte sur les pratiques des commissaires de la Commission québécoise des libérations conditionnelles. L’objectif général vise à analyser les pratiques de la Commission québécoise des libérations conditionnelles. Il y a également deux objectifs spécifiques soit: comprendre / connaître le travail de la Commission et le contexte des pratiques de cette derninère et connaître les représentations des commissaires au sujet de la libération conditionnelle et du suivi exercé une fois que le justiciable obtient une libération conditionnelle.

Ma collecte de donnée s’appuiera sur des observations de séances effectuées dans différentes prisons du Québec en matière de libération conditionnelle, ainsi que des entrevues semi-dirigées réalisées avec 10 commissaires (hommes et femmes) de la Commission québécoise des libérations conditionnelles.

L’intérêt de cette étude est premièrement de démystifier les croyances autour de la libération conditionnelle qu’ont les personnes incarcérées ainsi que les agents en détention afin de leur permettre d’y voir plus clair sur le sujet. En second lieu l’étude permettra de faire ressortir les attentes des commissaires pour un meilleur suivi en détention, une meilleure préparation, etc.

Ce contenu a été mis à jour le 8 juillet 2020 à 12 h 43 min.